La lettre du réalisateur

04Avr09

Ainsi tout s’anime et se détache.
Tout se forme et se déforme.
Tout reste fidèle et se désunit pourtant.
Ces paradoxes ne sont pas des écarts douloureux. Ils inventent une énigme.
Toute l’équipe qui travaille à ce film participe à l’énigme.
Apparemment, aucune clé, aucun raisonnement méthodique ou intuitif ne tendraient à la résoudre.
Succès ou insuccès futurs au bout du chemin.
Comme un code secret qui le resterait à jamais et dont personne ne connaîtrait la combinaison, les chiffres magiques.
Personne pour savoir ouvrir le coffre-fort.
Mais dans le coffre-fort, sûrement une bouteille scellée, avec un message à l’intérieur.
Il suffit que chacun l’écrive de sa propre plume et l’énigme est levée.
L’énigme disparue, il ne reste alors qu’un mot d’amour, une bouteille à la mer.

Bien à vous.

Jean-Claude Janer
Réalisateur des « Nuits de Sister Welsh »

Jean-Claude Janer

Publicités


No Responses Yet to “La lettre du réalisateur”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :